Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Semaine de Cinéma de Langue Espagnole

23eme édition [20 mars - 2 avril 2013] Angers


Cinéma et enseignement de l’espagnol


 

Recherche

Partenaires

 

 

 

  

 

16 février 2014 7 16 /02 /février /2014 12:23

Depuis quelques temps ce blog n'est plus alimenté. Plusieurs raisons à cela.

Overblog a modifié la façon de le gérer et du coup il est devenu, pour moi, ingérable. Je n'ai plus accès à certaines fonctionnalités de base et certaines informations sont devenues obsolètes. Mais je ne peux plus les changer. Je peux écrire des articles cependant. mais celui-ci sera le dernier.

L'information sur la prochaine Semaine de Cinéma de Langue Espagnole, sera relayée sur le site académique :

Semaine de Cinéma de Langue Espagnole - Angers
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/82306363/0/fiche___actualite/

Présentation de la Semaine de Cinéma de Langue Espagnole - Angers
http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/1391881890742/0/fiche___actualite/

 

et sur la page facebook consacrée à la Semaine

https://www.facebook.com/pages/Semaine-de-Cin%C3%A9ma-de-Langue-Espagnole-Angers/1387787721483469

 

 

 

 

Que devient le blog de la Quinzaine ?
4 septembre 2013 3 04 /09 /septembre /2013 08:22
Les films à venir : septembre 2013

La danza de la realidad - à partir du 4 septembre aux cinémas Les 400 Coups

La Danza de la Realidad, un film de Alejandro Jodorowsky - Chili - 2013 - 130min - avec Alejandro Jodorowsky, Brontis Jodorowsky, Axel Jodorowsky... - Distribué par Pathé Distribution


"M'étant séparé de mon moi illusoire, j'ai cherché désespérément un sentier et un sens pour la vie." Cette phrase définit parfaitement le projet biographique d'Alexandro Jodorowsky : restituer l'incroyable aventure et quête que fut sa vie.

Le film est un exercice d'autobiographie imaginaire. Né au Chili en 1929, dans la petite ville de Tocopilla, où le film a été tourné, Alejandro Jodorowsky fut confronté à une éducation très dure et violente, au sein d'une famille déracinée. Bien que les faits et les personnages soient réels, la fiction dépasse la réalité dans un univers poétique où le réalisateur réinvente sa famille et notamment le parcours de son père jusqu'à la rédemption, réconciliation d'un homme et de son enfance.

entretien
http://www.biobiochile.cl/2013/05/19/alejandro-jodorowsky-por-la-danza-de-la-realidad-este-filme-es-una-curacion-para-mi.shtml

Les films à venir : septembre 2013

Muerte de un ciclista (Mort d'un cycliste) - le 15 septembre à 18h aux cinémas Les 400 Coups - Ciné Classique

Muerte de un ciclista (Mort d'un cycliste), de Juan Antonio Bardem - Espagne - 1955 - 88min - avec Lucia Bose, Alberto Closas... - Distribué par Tamasa Distribution - version restaurée

Épouse d'un riche industriel, Maria-José est la maîtresse d'un intellectuel, professeur d'université, Juan. Au cours d'une promenade en voiture avec lui, elle écrase un ouvrier à bicyclette et prend la fuite. Tandis que son amant est bouleversé par ce drame, elle ne redoute qu'un scandale public et s'inquiète des insinuations d'un maître chanteur, Rafà. Profondément tourmenté, Juan prend conscience de sa veulerie au contact des étudiants : il démissionne de l'université et demande à sa maîtresse d'aller à la police avec lui pour avouer leur responsabilité dans la mort du cycliste...


Cannes 1955 Grand Prix de la Critique

dossier de presse (pdf)

http://www.tamasadiffusion.com/Images/DP/mortcycliste-dp.pdf

analyse (cinehistoria)

http://www.cinehistoria.com/muerte_de_un_ciclista.pdf

30 août 2013 5 30 /08 /août /2013 21:09
El tren de la memoria

"El tren de la memoria" retrata el éxodo de dos millones de españoles que buscaron la prosperidad en Europa en los años sesenta. Se fueron para unos meses, se quedaron treinta años. El documental pretende cubrir una laguna en la reciente historia de España y saldar una deuda con los protagonistas de unos tiempos difíciles de los que apenas sabemos algo más que una escueta historia oficial y unos cuantos tópicos.

Dirección y guión: Marta Arribas y Ana Pérez.

País: España.

Año: 2005.

Duración: 85 min.

Género: Documental.

Intervención: Josefina Cembrero, Leonor Mediavilla, Victoria Toro, Heinz Seidel, Hans Peter Steber, Hedi Stoinski, Pedro Serrano, Virginia Sánchez, José Luis Leal, Juan Chacón, Álvaro Rengifo, Víctor Gano, Fernando Reinlein.

Producción: Santiago García de Leániz.

Música: Tao Gutiérrez.

Fotografía: Antonio González.

Montaje: Ángel Hernández Zoido.

Estreno en España: 27 Mayo 2005.

21 avril 2013 7 21 /04 /avril /2013 13:25

24 avril

 

3, chronique d'une famille singulière, un film de Pablo Stoll Ward 3chroniquedunefamillesinguliere.jpg

Uruguay / Argentine / Allemagne - 2012 - 115 min - avec Humberto De Vargas, Sara Bessio, Anaclara Ferreyra Palfy...

 

Rodolfo vit une existence vide et froide auprès de sa deuxième épouse. Tandis que sa première femme Graciela et leur fille adolescente Ana traversent des moments décisifs de leur vie, Rodolfo va discrètement tenter de retrouver la place qu'il avait auprès d'elles avant de les abandonner dix ans plus tôt. 3 est une comédie centrée sur trois personnages condamnés au même et absurde destin : être une famille.

 

les 400 coups

site ac-nantes

 

 

 

 

 

 

 

 


8 mai

Infancia clandestina (Enfance clandestine), un film de Benjamín Avila infancia clandestina

Argentine - 2012 - 112min  - avec Ernesto Alterio, Natalia Oreiro, César Troncoso...

 

Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.


les 400 coups

site ac-nantes

semaine de cinéma de langue espagnole 2013 :

Infancia clandestina pour les scolaires

A propos de Infancia clandestina

 


22 mai


La Sirga, un film de William Vega sirga.jpg

Colombie, Méxique, France - 2012 - 88min - avec Joghis Seudin Arias, David Fernando Guacas, Julio César Roble...

 

Fuyant la violence armée qui lui a fait perdre ses êtres les plus chers, Alicia atterrit à La Sirga, une auberge lacustre appartenant à Oscar, le seul membre de sa famille encore vivant. Là, elle tente de se reconstruire. Mais le retour de Freddy, le fils qu'Oscar a attendu pendant des années, et son possible lien avec cette guerre sans nom, ravivent les craintes d'Alicia.

 

les 400 coups

site ac-nantes

 

 

 



21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 17:57

Le film argentin ENFANCE CLANDESTINE de Benjamín Ávila, qui sortira en salles le 8 mai, et qui est projeté ce soir en avant-première à 19h30 aux 400 Coups, est soutenu par Télérama.
Mais aussi par le magazine Vocable, qui pour l’occasion a édité un document 4 pages en espagnol.

 

D’ici une quinzaine de jours, vous pourrez également télécharger sur le site http://www.zerodeconduite.net/ un dossier pédagogique complet sur le film.

 

Synopsis :
Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour.

 

 

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 18:27

Infancia clandestina, film argentin de Benjamín Ávila sera projeté jeudi 21 mars à 19h30, en première partie de la soirée Éxitos.

Il sera diffusé en avant-première, la sortie nationale étant prévue le 8 mai 2013.

 

les 400 coups

 

infancia1.jpg infancia-clandestina.jpg
   

 

Le film a été présenté à la Quinzaine des Réalisateurs (Cannes 2012).

Voici la présentation qui a été faite à cette occasion du réalisateur :

 

Producteur d'émissions de télévision éducatives. Scénariste et réalisateur de courts métrages. Il remporte plusieurs récompenses internationales pour son documentaire Nietos, sur les enfants des « disparus » dont les identités ont été rétablies par les grands-mères de la Plaza de Mayo. Infancia clandestina est son premier long métrage, basé sur des faits réels de sa propre vie.
http://www.quinzaine-realisateurs.com/benjamin-avila-r13596.html

 

 


Infancia clandestina (Enfance clandestine), un film de Benjamín Avila - Argentine - 2012 - 112min  - avec Ernesto Alterio, Natalia Oreiro, César Troncoso... - Distribué par Pyramide Distribution

 

Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d’exil. Les parents de Juan et son oncle Beto sont membres de l’organisation Montoneros, en lutte contre la junte militaire au pouvoir qui les traque sans relâche. Pour tous ses amis à l’école et pour Maria dont il est amoureux, Juan se prénomme Ernesto. Il ne doit pas l’oublier, le moindre écart peut être fatal à toute sa famille. C’est une histoire de militantisme, de clandestinité et d’amour. L’histoire d’une enfance clandestine.

Es la historia de Juan, un niño de 12 años, y su familia. Es una historia de militancias, de clandestinidad y de amores. Donde los deseos se pueden convertir en realidad y también pueden desaparecer. Donde se puede ser feliz y también desdichado. Juan está clandestino, tiene otro nombre al igual que toda su familia: Su mamá Charo, su papá Daniel y su adorado Tío Beto. Juan se llama Ernesto. En el barrio y en la escuela lo conocen así. Pero en su casa es simplemente Juan. Estos dos mundo, Juan y Ernesto, conviven, colisionan y se retro-alimentan hasta un punto en que Juan no podrá sostenerlo más y querrá comenzar su propia clandestinidad con su gran amor que es María, una niña que conoce en la escuela. ¿Acaso el amor y la fe en lo posible podrá cumplir los deseos de Juan y su familia? ¿Acaso los “Sueños de Juventud” podrán dejar su semilla?

 

critique (zero de conduite)

fiche (la butaca)

entretien (página 12)

entretien (cabal)

Canal Oficial de INFANCIA CLANDESTINA (youtube)


 

Des lycéens de Brive qui ont assisté à la projection du film à Cannes, commentent Infancia Clandestina en images.

Voir ici le reportage : http://education.francetv.fr/

 

« Regards jeunes sur le cinéma » a pour objectif d'éduquer le regard et de faire réfléchir les jeunes sur le sens des images perçues au quotidien. Dans ce reportage, des jeunes assistent à la projection du film Infancia clandestina réalisé par Benjamín Avila, au festival de Cannes. Le thème : Argentine, 1979. Juan, 12 ans, et sa famille reviennent à Buenos Aires sous une fausse identité après des années d'exil.


 

 


 

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 19:18

En el cine, no todo es literatura, también hay algo de técnica.

Como botón de muestra aquí tenéis el "Cómo se hizo el plano secuencia".

 

 

 

Tous les films scolaires de la 23ème édition.

13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 11:42
aqui_y_alla__poster.jpg icietlabas.jpg 
   

 

Le film sort aujourd'hui (13 février 2013) en salles en France. Il sera projeté à Angers pendant la Semaine de Cinéma de Langue Espagnole, lors d'une séance unique Ciné Découverte le dimanche 24 mars à 11 heures.

 

+ d'infos :

les 400 Coups (voir la critique de Bruno Icher "Entre documentaire et fiction, une variation délicate et attachante autour du thème de la frontière.") - Libération.

Télérama : critique de Cécile Mury.

les inrocks : "Chronique lumineuse et sereine d’une modeste famille mexicaine."

avoir-alire : "Partir revenir"

 

http://www.aquiyallafilm.com/

 

dossier pédagogique (cinélangues) - Il est fortement recommandé de voir le film avant de le montrer à des scolaires.

 

Film soutenu par le GNCR (Groupement National des Cinémas de Recherche)

 

 

 

 

 

Tous les films de la 23ème édition.

10 février 2013 7 10 /02 /février /2013 14:01

Les affiches.

Insensibles-CMYK.jpg insensibles_esp.jpg
L'affiche française (sortie du film le 10 octobre 2012)
L'affiche espagnole (sortie prévue le 5 avril 2013)

 

Une critique

 

De tout temps et à travers toutes ses nationalités, le cinéma s’est attaché à décrire la figure complexe de l’enfance. Mais depuis une trentaine d’années elle est surtout une figure fétiche du cinéma espagnol et plus particulièrement de son cinéma fantastique. De l’Esprit de la ruche au Labyrinthe de Pan en passant par Cria Cuervos, Les Révoltés de l’an 2000 ou encore Fragile, le cinéma espagnol trouve en effet dans la figure de l’enfance un ressort esthétique et narratif privilégié qui lui permet de teinter ses œuvres d’une dimension merveilleuse. [...] 

 

lire ici la suite de l'article de Quentin Boutel paru dans le webzine Culturopoing le 10 octobre 2012

 

fiche

a contracorriente films

 

6 février 2013 3 06 /02 /février /2013 19:21

A partir du 20 février

ELEFANTE BLANCO elefante-blanco.jpg
de Pablo Trapero - Argentine - 2012 - 1h45 - version originale sous-titrée
Avec Jérémie Renier, Ricardo Darin, Martina Gusman ...

"Elefante blanco", un bidonville dans la banlieue de Buenos Aires. Julian et Nicolas, deux prêtres et amis de longue date, œuvrent pour aider la population. Julian se sert de ses relations politiques pour superviser la construction d'un hôpital. Nicolas le rejoint après l'échec d'un projet qu'il menait dans la jungle, où des forces paramilitaires ont assassiné les habitants. Profondément choqué, il trouve un peu de réconfort auprès de Luciana, une jeune assistante sociale, athée et séduisante. Alors que la foi de Nicolas s'ébranle, les tensions et la violence entre les cartels dans le bidonville augmentent. Quand le ministère ordonne l'arrêt des travaux pour l'hôpital, c'est l'étincelle qui met le feu aux poudres .


http://www.les400coups.org/prochainement.php?film=9191

 

 

Elefante blanco narra la historia de amistad de dos curas, Julián y Nicolás, que tras sobrevivir a un intento de asesinato por parte del ejército durante su trabajo en Centroamérica, se asientan en una barriada de Buenos Aires para desarrollar su apostolado y labor social. Allí conocen a Luciana, con quien lucharán codo con codo contra la corrupción, un mal endémico de la zona. Su trabajo les enfrentará a la jerarquía eclesiástica y a los poderes gubernamentales y policiales, arriesgando sus vidas por defender su compromiso y lealtad hacia los vecinos del barrio.


http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/91434455/0/fiche___actualite/

 


 

A partir du 6 mars   

NO no
de Pablo Larraín - Chili - 2012 - 1h55 - version originale sous-titrée
Avec Gael García Bernal, Alfredo Castro, Antonia Zegers ...

Chili, 1988. Lorsque le dictateur chilien Augusto Pinochet, face à la pression internationale, consent à organiser un référendum sur sa présidence, les dirigeants de l'opposition persuadent un jeune et brillant publicitaire, René Saavedra, de concevoir leur campagne. Avec peu de moyens mais des méthodes innovantes, Saavedra et son équipe construisent un plan audacieux pour libérer le pays de l'oppression, malgré la surveillance constante des hommes de Pinochet.


http://www.les400coups.org/prochainement.php?film=9395


Cuando el dictador militar Augusto Pinochet, al verse presionado por la comunidad internacional, convoca un plebiscito ciudadano en torno a su permanencia en el poder en 1988, los líderes de la oposición persuaden a un atrevido y joven creativo de publicidad, René Saavedra (Gael García Bernal), para que encabece su campaña. Con recursos limitados y bajo el constante escrutinio de los vigilantes del déspota, Saavedra y su equipo conciben un audaz plan para ganar la elección y liberar a su país de la opresión.


Basado en la obra de teatro El plebiscito de Antonio Skármeta.


http://www.pedagogie.ac-nantes.fr/51023644/0/fiche___actualite/

crítica (el cultural) 

 

Días de cine - 'No'

 

08 feb 2013